Manger sans gluten en Espagne /1

Manger sans gluten en Espagne, c’est facile. Trop facile même ! On a donc demandé à deux blogueuses qui connaissent bien le pays de nous donner leur point de vue sur le sujet.

Manger sans gluten ? L’Espagne en connait un rayon

L'Espagne, un pays gluten free /2

Juan Roig, le roi du sans gluten

« En Espagne, les gluten free sont beaucoup plus intégrés qu’en France », explique Audrey, de Frichty. La blogueuse, d’origine espagnole, connait bien les différences entre les deux pays, et il n’y a pas photo : l’Espagne est bien plus en avance que la France. Au début des années 2000, l’Espagne a été un des premiers pays à démocratiser le sans gluten, grâce à Juan Roig, président de la chaine de supermarchés Mercadona. Sensible au sujet (sa fille est intolérante), l’homme d’affaires a décidé de développer une gamme de produits sans gluten Hancendado. A l’époque, on ne peut pas dire que le sans gluten était particulièrement à la mode, mais aujourd’hui, « de nombreux supermarchés disposent de produits sans gluten, des grands magasins mettent à disposition une gamme très large de produits et, la majeure partie de la population sait ce que signifie le gluten. », précise Yaiza, du blog SuperCeliaca.

L'Espagne, un pays gluten free /3

Bimbo et sans gluten ! ©Bimbo

Diagnostiquée intolérante il y a 17 ans, la blogueuse a suivi l’évolution : « J’ai pu observer des changements spectaculaires ! ». A commencer par les supermarchés. Dans les rayons, comme dans la vraie vie, avec et sans se côtoient : les produits gluten free n’ont pas de rayons spécifiques et si vous préférez acheter du pain de mie sans gluten Bimbo, vous le trouverez à côté de son petit frère avec gluten.

Le sans gluten en Espagne, un moment de partage

L'Espagne, un pays gluten free /4

Les tapas, ça se partage !

Au restaurant, même histoire, pas question de manger à l’écart ! « La cuisine espagnole, comme toutes les cuisines méditerranéennes, est une cuisine de partage », explique Audrey, « les tapas, les grands plats familiaux, on mange tous ensemble ! ». Ce qui expliquerait entre autres, pourquoi les restaurants espagnols se sont plus rapidement mis au diapason.

Il n’est pas rare de trouver des cartes gluten free, et, même si le restaurant n’est pas spécialisé, vous pouvez toujours demander à avoir du pain sans gluten, la plupart en fournisse, et ainsi manger vos tapas sans problème avec tout le monde ! « Sans compter qu’en Espagne, beaucoup de plats sont à base de riz, de poissons, de légumes, donc naturellement gluten free », ajoute Audrey.

Un Big Mac sans gluten por favor !

L'Espagne, un pays gluten free /5

Même le Big Mac est sans gluten ©McDonald’s

Même les grandes chaines comme Mcdonald’s, ont fini par s’y mettre… Eh oui, on vous en parlait dans notre guide du sans gluten à Barcelone, l’Espagne est un des rares pays avec le Danemark et la Norvège, où il est possible de commander son Big Mac sans gluten, depuis 2011 ainsi que de manger sans gluten chez Burger King !

« Les associations de cœliaques et les groupes qui militent pour notre cause en Espagne sont très actifs et passent beaucoup de temps à revendiquer nos droits ! », constate Yaiza. En effet chaque communauté possède sa propre association, comme Acecova pour Valence, le tout chapeauté par la Fédération des associations coeliaques d’Espagne. Ce qui permet évidemment d’agir plus rapidement au niveau local.

Alors évidemment, quand on vous dit que vous pouvez commander une pizza sans gluten sans aucun souci, choisir un cornet de glace gluten free, ou encore trouver de la charcuterie sans gluten dans n’importe quelle ville, ça fait rêver ! En attendant de réserver votre billet pour Ibiza, on a demandé à Yaiza une recette de plat espagnol sans gluten, et voici les « papas arrugadas », un plat typique des Canaries d’où la blogueuse est originaire.

La recette des ‘Papas Arrugadas’ Pommes de terre ridées !

L'Espagne, un pays gluten free /6

Les Papas Arrugadas de ©SuperCeliaca

Ingrédients : 1 kg de petites pommes de terre, 2 poignées de sel (1/4 kg), un quart de citron, eau.

  1. Bien laver les pommes de terre sans enlever la peau
  2. Mettre les pommes de terre dans une grosse casserole, y ajouter le sel et le citron, puis verser l’eau jusqu’à atteindre le même niveau que les pommes de terre.

Une fois les pommes de terre cuites, enlevez l’eau mais laissez les patates dans la casserole et sur le feu. Secouez-les jusqu’à ce qu’elles sèchent totalement (pendant environ deux minutes)

  1. Retirez les pommes de terre du feu et couvrez la casserole d’un torchon pour les laisser se reposer quelques minutes
  2. Pour terminer, mettez-les dans un plat sur lequel vous y ajouterez le Mojo

Mojo Picón “Mojo piquant”

L'Espagne, un pays gluten free /7

©SuperCeliaca

Ingrédients : 1 gousse d’ail, 2 petits piments rouges très piquants , une cuillère de cumin en grains, 1 cuillère  de piment moulu, 4 cuillérées de vinaigre, 15 cuillérées d’huile d’olive et gros sel

  1. Broyer et mélangez dans un plat l’ail pelé et découpé, le cumin, les piments lavés et dont on aura enlevé les pépins et le gros sel, jusqu’à obtenir une pâte molle et lisse
  2. Ajoutez ensuite le piment rouge moulu en y mélangeant lentement l’huile et le vinaigre afin d’obtenir une pâte beaucoup plus épaisse
  3. Vous pouvez alléger la pâte avec un peu d’eau selon vos envies

Ce “mojo” peut ensuite se conserver plusieurs heures dans le frigidaire. Vous pouvez aussi élaborer une recette de mojo rouge plus doux en utilisant des piments doux au lieu de piments piquants.

Enregistrer


A PROPOS DE L'AUTEUR

Marine Penot

Journaliste omnivore !