Menu plus cher pour les sans gluten : pour ou contre ? ©Toa Heftiba

Plutôt pour ou contre de payer un menu plus cher pour les sans gluten ? La question se pose aux États-Unis, où la justice doit statuer sur ce sujet. On a donc décidé de passer en revue les arguments des deux camps. D’ailleurs, vous vous en pensez quoi vous ? Le débat est lancé !

Exemple courant de menu plus cher pour les sans gluten…

Menu plus cher pour les sans gluten : pour ou contre ? - ©PF Chang's

©PF Chang’s

Chez P.F. Chang’s, le spécialiste du boeuf à la Sichuanaise et du poulet au citron à la Cantonaise, il y a des menus sans gluten qui vous titillent les papilles avec de délicieuses « nouilles de riz comme dans les rues de Singapour » ou des « concombres épicés à la mode de Shanghai ».

Mais Anna Marie Phillips a perdu l’appétit, quand elle a vu que chaque plat gluten free allait lui coûter un dollar de plus que la version normale. Y compris les recettes à base de légumes, celles qui sont par nature sans gluten.

Le menu plus cher pour les sans gluten : une discrimination ?

Menu plus cher pour les sans gluten : pour ou contre ?

©Mikhail Pavstyuk

Pour cette californienne, c’est ni plus ni moins qu’une arnaque qui bafoue ses droits en tant que malade.

Quand Anna Marie Philips a constaté que les menus sans gluten coûtaient plus cher que les autres plats, elle a engagé un avocat et a déposé l’affaire sur le bureau d’un juge de San Jose.

Voilà comment on pourrait résumer les arguments d’Anna Marie Phillips : la maladie coeliaque est une pathologie, suivre un régime adapté à son problème de santé est un traitement à part entière et devoir payer un supplément gluten free est donc une discrimination qui tombe sous le coup de la législation américaine.

Ce serait comme facturer un dollar pour emprunter une rampe d’accès à un handicapé en fauteuil roulant…

Le sujet divise la communauté sans gluten

Menu plus cher pour les sans gluten : pour ou contre ?

Pas contents ©John Mutford

Mais l’affaire n’est pas si simple qu’elle n’y paraît… et elle divise la communauté gluten free américaine.

La Celiac Disease Foundation ainsi que la National Foundation for Celiac Awareness, les deux associations qui défendent les coeliaques aux États-Unis, ont décidé de ne pas soutenir Anna Marie Phillips dans son combat. Et même de prendre le parti des restaurateurs, car ils sont de plus en plus nombreux à faire des efforts pour proposer des menus adaptés.

« Ils doivent assumer des dépenses supplémentaires, liées à la formation des employés et à d’autres aménagements nécessaires pour que les menus qui sont servis soient sans danger pour les intolérants au gluten », peut-on lire dans un communiqué de la Celiac Disease Froundation.

D’ailleurs des coeliaques ont exprimé leur préférence pour un menu plus cher pour les sans gluten, afin d’être sûrs qu’il n’y ait pas de traces de gluten.

Balle au juge pour régler la question

Menu plus cher pour les sans gluten : pour ou contre ?

©Paula Meng

C’est donc la justice américaine qui devra trancher ce débat… et cette affaire de gros sous aussi. Car Anna Marie Phillips réclame 4 000 dollars de dédommagements pour chaque menu plus cher pour les sans gluten.

Mais elle a lancé une class action, c’est-à-dire une procédure collective. Elle pense être rejointe dans son combat par quelque 3 000 autres malades qui se sentent eux aussi discriminés. Et l’affaire pourrait coûter au final des millions à P.F. Chang’s…

Dénouement de l’affaire du menu plus cher pour les sans gluten ?

Verdict ? Le juge a finalement rejeté le recours collectif contre le menu plus cher pour les sans gluten.

Menu plus cher pour les sans gluten : pour ou contre ? - ©Claire Anderson

©Claire Anderson

Pourquoi ? Car la cour a estimé que les lois sur le handicap définissent celui-ci comme une condition physiologique qui «affecte» un système corporel et «limite» une activité majeure de la vie.

Or puisque Anna Marie Philips peut toujours consommer tous les aliments sans gluten, elle est valide. Manger sans gluten ne « constitue qu’une limitation minimale de l’activité vitale majeure de la consommation » explique le journal Legal News Online qui relate l’affaire.  

Si le procès avait été remporté, est-ce que tous les restaurants qui font des efforts pour proposer du sans gluten auraient arrêté d’en proposer ? C’est certain. Cela serait plus juste que de payer un menu plus cher pour les sans gluten, mais cela veut dire moins de choix.

Et vous, que préférez-vous ? Le débat est lancé en commentaire !

Cet article a été publié le 19 février 2015 et a depuis été mis à jour par l’équipe.

La photo de couverture est signée : ©Toa Heftiba


A PROPOS DE L'AUTEUR

Fannie Rascle

Après sept belles années à travailler pour une rédaction web, Fannie a quitté les Champs-Elysées, direction la Maison-Blanche ! Installée à Washington depuis quelques mois, elle collabore avec plusieurs médias francophones, à la radio ou sur le web. Ses thèmes de prédilection : l'environnement, l'éducation, les débats de société et… tout ce qui se mange !

    COMMENTS (4)

  1. Anne-Marie

    ()

    Je trouve que proposer un sandwich sans gluten plus cher que le sandwich avec est normal car la farine est plus chère (sauf si c’est du pur amidon). Cette différence se justifie moins dans les restaurants asiatiques qui culturellement utilisent moins de blé, surtout les restaurants japonais.

    Répondre

    • Cécile Gleize

      ()

      Effectivement ! Merci beaucoup d’avoir apporté votre contribution à ce débat 😀
      Si un aliment est fait maison et spécialement pour les sans gluten, son coût pourra être légitimement plus élevé.
      Sinon ce n’est pas justifié.
      L’équipe de Because Gus

      Répondre

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.