Quand South Park devient gluten free ! / 1

South Park, la série d’animation la plus corrosive de la télévision américaine s’est amusé à mettre tous ses personnages au régime sans gluten dans l’un de ses derniers épisodes. Pas vraiment du goût de tout le monde…

South Park, la « première gluten free city »

A South Park, la vraie-fausse ville de Cartman, Stan et Kenny, boire de la bière, c’est désormais interdit. Et gare aux contrevenants : ils risquent d’être rattrapés par la patrouille, en l’occurrence des agents déguisés en astronautes avec des combinaisons de protection intégrale. Et ce qui les attend, ce n’est pas la prison mais le placement en quarantaine… dans une pizzeria !

Quand South Park devient gluten free ! / 2

©South Park

Voilà le scénario complètement loufoque imaginé par les créateurs de la série d’animation la plus déjantée et corrosive de la télévision américaine. Dans l’un des derniers épisodes de sa 18ème saison, intitulé « Gluten Free Ebola », South Park se décerne même le titre de « première ville américaine sans gluten ». Mais la blague n’a pas été du goût de tout le monde…

Pour commencer, rien d’étonnant à ce que South Park mette le gluten à sa sauce. La série, après avoir perdu pas mal de téléspectateurs ces dernières années, s’est recentrée sur ce qu’elle sait le mieux faire : dépeindre la société américaine, et évidemment tous ses travers.

Dans l’épisode « Gluten Free Ebola », c’est donc le conseiller d’orientation de l’école primaire de South Park, M. Mackey, qui le premier annonce qu’il suit un régime sans gluten. Les élèves que sont Stan, Kyle, Cartman et Kenn se lancent alors dans l’organisation d’un gala de charité garanti lui aussi «sans gluten ». Et qui va évidemment tourner au fiasco total, avec en apothéose un gigantesque incendie des réserves de blé.

L’épisode de South Park à regarder !

Les gluten free rient jaune

Pourquoi ce scénario, a priori inoffensif, n’a pas fait rire tous les téléspectateurs ? Tout simplement parce qu’il laisse entendre que le régime sans gluten n’est qu’une mode. Et c’est vrai qu’aux Etats-Unis, il a eu un succès fulgurant, en l’espace de quelques années seulement : selon une étude datant de 2013, un tiers des consommateurs cherchent désormais à limiter, voire carrément stopper leur consommation de gluten. De là à penser que c’est un attrape-gogo, il n’y a qu’un pas.

Quand South Park devient gluten free ! / 3

Stan ©South Park

Heather Abel, une jeune auteure qui a découvert après plusieurs années de souffrance et d’errances médicales qu’elle était intolérante au gluten, a donc ri très très jaune en regardant cet épisode de South Park. « Arrêtez de vous moquer de ceux qui font un régime sans gluten. Ils essaient juste de se sentir un peu mieux », écrit-elle dans une chronique publiée sur le site internet d’informations Slate.

« Je ne crois pas qu’éviter le gluten soit la solution à tous les maux. Mais je compatis avec ceux qui tentent ça, qui cherchent leur propre solution miracle, un peu comme je l’ai fait moi-même quand je suis devenue vegan ou que j’ai commencé un régime macrobiotique », témoigne-t-elle. Et de conclure à l’adresse des scénaristes de South Park : « je comprends que le succès très rapide de ce régime peut le rendre suspect, mais vous avez tort de vous en prendre aux malades ».

Une fois de plus, Pierre Desproges avait raison : on peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui…

Cet article a été publié le 19 janvier 2015 et a depuis été mis à jour par l’équipe.

La photo de couverture est signée : ©South Park


A PROPOS DE L'AUTEUR

Fannie Rascle

Après sept belles années à travailler pour une rédaction web, Fannie a quitté les Champs-Elysées, direction la Maison-Blanche ! Installée à Washington depuis quelques mois, elle collabore avec plusieurs médias francophones, à la radio ou sur le web. Ses thèmes de prédilection : l'environnement, l'éducation, les débats de société et… tout ce qui se mange !

Laissez un commentaire