Sans gluten et endométriose, une énigme ? ©Aj Yorio

Quel est le point commun entre Imany, Lena Dunham, Laëtitia Milot et Whoopie Goldberg ? Ces stars sont toutes atteintes d’endométriose. Mais ce ne sont pas les seules… Est-ce que le sans gluten et endométriose font bon ménage ? On explore la piste !

Qu’est-ce que l’endométriose ?

Sans gluten et endométriose, une énigme ? /3

Les mystères la paroi utérine ©Joe Gardner

L’endométriose est une maladie gynécologique chronique, qui touche l’endomètre. Qu’est-ce que c’est ? Le tissu qui tapisse l’utérus et qui s’épaissit chaque mois en vue d’une grossesse, avant de se désagréger : c’est ce qu’on appelle les règles. Mais ça, c’est quand tout se passe bien ! Chez les femmes atteintes d’endométriose, des cellules de l’endomètre vont remonter dans les trompes voire jusque dans le système digestif ou dans les poumons !

C’est une maladie qui touche une femme sur dix en France d’après l’Inserm et qui est de plus en plus médiatisée, notamment grâce à ces célébrités qui osent en parler ! Lætitia Milot, marraine de l’association EndoFrance en parle d’ailleurs de son endométriose dans son livre Le bébé, c’est pour quand ?

Aujourd’hui, des expériences laissent à penser que le régime sans gluten et endométriose feraient bon ménage. Le sans gluten permettrait de diminuer les douleurs liées à la maladie.

Une maladie difficile à diagnostiquer

Sans gluten et endométriose, une énigme ? /1

Le brouillard persiste autour de l’endométriose ©Harman Abiwardani

Tiens, on a déjà entendu ça quelque part… Eh oui, tout comme l’intolérance au gluten, l’endométriose reste difficile à diagnostiquer. « Les kystes et les lésions provoqués par l’endométriose sont souvent visibles à l’imagerie », explique le Dr Audebert, gynécologue spécialiste de l’endométriose à Bordeaux et auteur sur le sujet.

« Mais chez certaines patientes qui souffrent le martyr, les lésions seront parfois pourtant minimes et invisibles ! ». Sans compter que les symptômes peuvent être nombreux, et différer selon les femmes : douleurs pendant les règles, durant les rapports sexuels, infertilité, hématurie, rectorragies, etc. Conclusion : « C’est une maladie énigmatique, qui déroute tout le monde et surtout les médecins. Il y a autant de femmes que d’endométrioses possibles… ».

visuSans gluten et endométriose, une énigme ? /5

La campagne d’©Info Endométriose

Le sujet vient d’être pris à bras le corps par la ministre de l’Éducation, Najat Vallaud-Belkacem, qui vient de signer une convention avec Info Endométriose pour mieux sensibiliser le public à cette maladie encore taboue !

Dès la rentrée, les élèves seront informés via des affiches et des brochures, et les associations pourront intervenir au sein des établissements pour former le personnel médical. Comme quoi, les choses avancent, doucement mais sûrement !

Endométriose, d’où viens-tu ?

Sans gluten et endométriose, une énigme ? /3

Vers un traitement définitif de l’endométriose ? ©Morgan Sessions

Une maladie si énigmatique que l’on a encore du mal à en déterminer les origines. Aujourd’hui, des études sont menées pour savoir s’il s’agit d’une maladie auto-immune et quels en sont les facteurs (génétiques ou environnementaux entre autres).

Difficile donc de trouver un traitement adéquat, car pour l’instant aucun remède ne guérit définitivement de la maladie. Les seules solutions restent la chirurgie, les anti-inflammatoires et les traitements hormonaux.

Sans gluten et endométriose, une piste à creuser ?

Sans gluten et endométriose, une énigme ? /4

No bread today ©Ken Lawrence

On y vient enfin ! Quel est le rapport entre régime sans gluten et endométriose ? Scientifiquement, aucun. Pourtant, beaucoup de patientes qui s’essayent au régime sans gluten constatent une diminution de la douleur. Pourquoi ? Car souvent dans le cas d’une endométriose, le tube digestif est atteint : « La plupart du temps, le tube digestif va être victime d’adhérence, soit à cause des lésions dues à l’endométriose soit à cause de la chirurgie, ce qui va l’empêcher de bouger correctement pour faire son travail, et donc entrainer des douleurs.« , explique Sylvain Tassy, docteur en gynécologie obstétrique à Nice.

Sans gluten et endométriose, une énigme ? ©Alice Donovan Rouse

On réduit les douleurs ! ©Alice Donovan Rouse

« Éviter certains aliments difficiles à digérer, comme le gluten ou le lactose, et donc faciliter le travail du système digestif peut en effet diminuer la douleur. » En attendant de mieux connaitre l’endométriose, le seul moyen reste donc de tester un régime sans gluten pendant quelques semaines et de constater ou non une amélioration !

On vous recommande quand même de faire un test de dépistage de la maladie cœliaque avant d’arrêter le gluten pour les raisons qu’on vous expose dans cet article 

La photo de couverture est signée ©Aj Yorio

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


A PROPOS DE L'AUTEUR

Marine Penot

<p>Journaliste omnivore !</p>

    COMMENTS (4)

Laissez un commentaire