Y a-t-il du gluten dans la pomme de terre ?

« Les patates, tu peux ? » Combien de fois l’avez-vous entendue celle-là ? Eh bien on fait justement le point sur le plus fameux des tubercules, car il y a des pièges… alors, gluten ou pas gluten dans la pomme de terre ?

Oui la pomme de terre est naturellement sans gluten !!!

À l’instar du riz, du maïs, du quinoa, ou encore du blé noir la question de la présence de gluten dans la pomme de terre est un serpent de mer du quotidien des intolérants. Et bonne nouvelle, les patates sont naturellement sans risque pour tous les sans gluten !

Y a-t-il du gluten dans la pomme de terre ?

©Foodism360

Mais alors pourquoi est-ce que certain.e.s en doutent ? Bonne question ! Parce qu’ils ont toujours peur de faire une erreur… oui toutes ces questions partent d’un bon sentiment !

Mais aussi, parce que la pomme de terre peut devenir le tortionnaire du circuit intestinal. On vous rassure c’est beaucoup plus rare ! Cette réputation tient au fait qu’une grande quantité d’amidon est présente dans la pomme de terre, ce qui peut parfois occasionner des digestions difficiles pour tout un chacun en cas de surconsommation. Mais rien à voir avec le gluten. D’ailleurs la fécule de pomme de terre est très utilisée en pâtisserie sans gluten car souvent mieux digérée que l’amidon de maïs.

NDLR : Quelle est la différence entre fécule et amidon ? C’est pareil, mais on dit fécule pour les tubercules et amidon pour les céréales !

Donc oui la pomme de terre est sans gluten, mais comme on vous le disait en introduction, il peut y avoir des pièges…

Attention au gluten dans les plats à base de pomme de terre !

Le gros souci de la pomme de terre, c’est qu’elle est comme les emmerdes : elle n’arrive jamais seule !

Du gratin aux frites, la pomme de terre peut parfois être cuisinée avec du gluten, troublant ainsi la lune de miel des sans gluten avec madame patate. Que vous soyez au supermarché, au resto ou chez des amis, voici quelques pièges à éviter :

Du gluten dans la pomme de terre en gratin ?

Y a-t-il du gluten dans la pomme de terre ?

©Abby Kale

Pour les fans de gratin, n’hésitez jamais à demander l’avis de l’hôte ou du restaurateur afin de savoir comment il ou elle prépare son plat, car rares sont les préparation de ce type qui échappent à l’ajout d’un peu de farine ou de chapelure pour épaissir ou faire croustiller.

A la maison, vous êtes aux commandes, donc bien sûr vous n’avez aucun souci à vous faire pour les plats à base de pomme de terre. S’il faut ajouter de la farine, optez pour de la maïzena ou de la fécule de tapioca.

Comment savoir si le gratin que vous avez choisi en supermarché est sans gluten ? Comme on vous l’expliquait dans notre article pour vous aider à décrypter une étiquette, c’est tout simple : si le gratin contient du gluten ou une céréale qui en contient, l’industriel doit l’indiquer sur l’étiquette. L’ingrédient sera en gras et en général il sera précisé à côté qu’il s’agit de gluten, de blé, d’orge…

Attention tous les ingrédients en gras ne contiennent pas du gluten, mais font partie de la liste des 14 allergènes qui doivent être obligatoirement indiqués ! Ne paniquez donc pas à la vue du gras.

Quid des frites, potatoes, pommes rissolées…?

N’attendez aucun secours de la frite ! Contrairement à sa version mousse qui vous maintient hors de l’eau à la piscine, celle-ci pourrait avoir tôt fait de vous noyer complètement pour deux raisons.

Y a-t-il du gluten dans la pomme de terre ?

©Kirill Sharkovski

Tout d’abord au restaurant, si la personne en cuisine fait frire des préparations à base de blé dans la même huile, gare aux traces de gluten et aux contaminations croisées !

Mais aussi gare aux frites qui ne sont pas maison, car beaucoup de frites industrielles sont enrobées ou saupoudrées de blé pour les rendre plus croustillantes. La seule solution est donc de bien lire au dos du paquet au supermarché pour y débusquer les mots  « blé », « gluten » ou encore « amidon de blé ».

Si vous voyez le mot « dextrose de blé« , alors c’est OK et on vous explique pourquoi par ici !

Enfin, si vous êtes chez des amis, demandez à vérifier le paquet avant d’attaquer votre assiette, ça vaudra mieux pour les toilettes… Et au resto ? N’hésitez pas à poser la question là aussi ! Si elles sont maison, il y a assez peu de chances pour qu’elles soient roulées dans de la farine et non à la main sous les aisselles.

En revanche faites vos adieux aux pommes dauphines, pomme noisettes, pommes duchesse… toutes contiennent du gluten, ne perdez pas votre temps… sauf si sur le paquet vous spotez le logo sans gluten, épi de blé barré !

Purée… du gluten là aussi ?!

La purée, si sa recette est appliquée à la lettre, devrait normalement offrir une planche de salut appréciable pour les sans gluten. C’est plutôt le lait et le beurre qui pourraient poser problème si vous ne digérez pas le lactose

Y a-t-il du gluten dans la pomme de terre ?

©Peter Schad

Mais, car encore une fois il y a un mais, si ce n’est pas fait maison, comme pour les frites, il vaut mieux vérifier au dos du paquet ou demander, car du gluten pourrait s’y glisser !

En conclusion, à moins de savoir où vous mettez exactement les pieds, ou si vous êtes timide, on vous conseille par précaution d’éviter autant que possible les mets à base de pommes de terre et de garder vos envies de gratin pour les soirées à domicile. Purée, comme c’est compliqué de garder la patate !

La photo de couverture est signée : ©Monica Grabkowska


A PROPOS DE L'AUTEUR

Lancelot Lippi

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.