La magie de la digestion

La Magie de La Digestion est un petit livre instructif. Interview avec sa co-auteure Dr Kahina Oussedik, qui nous livre tous ses secrets pour mieux digérer !

Comment vous est venue l’idée de publier La Magie de la Digestion ?

Dr Kahina Oussedik : C’est pour essayer d’aider réellement les gens à mieux comprendre et gérer leur digestion que j’ai rédigé ce livre.

Il y a beaucoup trop d’informations partout et souvent les conseils qu’on trouve se contredisent ou, pire, ne sont pas sérieux. Comme pour le covid tout le monde donne son avis et c’est difficile d’y voir clair !

La magie de la digestion
©Interédition

Or on ne doit pas oublier que l’alimentation ce sont des aliments qui vont dans un tube et la réaction qui se produit dans ce tube n’est pas magique mais mécanique et chimique ! C’est ce sur quoi j’ai travaillé plusieurs années en tant que biochimiste et plus précisément au sein d’établissements comme la clinique Paul-Piquet à Sens ou d’autres établissements à Paris. Mon travail consistait alors à optimiser la digestion d’un patient afin de gaspiller le moins d’énergie possible à la digestion de façon à conserver cette dernière pour la chimiothérapie ou tout autre traitement nécessitant un bon capital énergétique. Car la digestion a un effet sur l’assimilation des traitements et en fonction, ce dernier sera plus ou moins efficace. C’est donc un paramètre important que l’Agence Régionale de Santé (ARS) de Bourgogne-Franche-Comté a choisi de subventionner pour que les patients de l’Yonne puissent être suivis et conseillés sur leur alimentation en période de soins de chimiothérapie.

Comme je ne suis ni médecin, ni gastro-entérologue, mais docteure en biochimie, j’ai co-écrit ce livre avec le Dr Karim Ferhi, qui lui est médecin !

Pouvez-vous nous expliquer ce que sont les combinaisons alimentaires et leur rôle dans l’équilibre digestif ?

Dr Kahina Oussedik : Certaines combinaisons d’aliments ne passent pas ensemble.

La magie de la digestion
©Douglas Bagg

Si on se penche sur le cas de l’avocado toast, soit une tartine de pain complet avec de l’avocat avec un filet d’huile d’olive. Le pain est un vrai carburant en sucres lents, ainsi que des fibres. L’avocat quant à lui apporte du magnésium, des phytostérols qui permettent de réduire le mauvais cholestérol et des vitamines E, C et K. Enfin l’huile d’olive apporte les omégas 9, les polyphénols et les antioxydants. Jusque là la combinaison est parfaite… Mais si jamais on ajoute une goutte de citron, c’est la fin !! La majorité de ces vitamines et minéraux ne seront pas absorbés ou presque pas ! Car après un certain âge la digestion des amidons (sucres lents) ne se fait pas en présence des acides (citron).

Ce n’est pas forcément systématique, c’est plutôt, comme je viens de le préciser, à partir d’un certain âge que ces problèmes de digestion apparaissent, ce que j’explique dans le livre. Et pour une fois, il n’y a pas que les femmes qui sont concernées, les hommes aussi le sont ! Lors de l’andropause pour les hommes et de la ménopause chez les femmes, le tube digestif devient plus paresseux et certaines combinaisons alimentaires deviennent plus difficiles à digérer.

Bien sur c’est aussi le cas chez les personnes malades et pour lesquels il est essentiel de s’intéresser à la digestion en parallèle de leur traitement.

Quels sont les principaux problèmes de digestion chez les sans gluten ?

Dr Kahina Oussedik : Quand on est hypersensible au gluten, à mon avis, c’est soit parce qu’on ne tolère pas le gluten ou bien souvent parce qu’on ne tolère pas certaines mauvaises associations en présence du gluten et là ça change tout.

La magie de la digestion
©Bruna Branco

Parfois, l’organisme n’arrive pas à faire toutes les digestions nécessaires car le gluten se trouve mal associé. Attention, les intolérances alimentaires sont souvent multi-factorielles. Ces intolérances souvent nous poussent à éliminer des aliments de notre assiette, pour bien faire et surtout pour arrêter les douleurs et les inconforts.

Malheureusement la première conséquence se traduit par un appauvrissement et une diminution de la diversité des bactéries qui peuplent notre tube digestif et en conséquence une dysbiose de notre microbiote. Le tube a alors un réflexe de survie et ne digère plus ce qu’il ingère envoyant ainsi le signal qu’il faut limiter ce qu’il ne digère pas. Lorsque la digestion est mauvaise, les intestins voient arriver quelque chose qui n’est pas transformé par l’estomac, c’est ainsi qu’ils seront irrités car ils ne savent pas quoi en faire.

A mon avis, les hypersensibles ne le sont pas forcément au gluten. Ce sont plutôt des gens qui ne peuvent plus digérer des combinaisons d’aliments de type acide-amidon. Or on voit, que lorsqu’on arrête de consommer du pain, même complet, avec un fruit au cours du même repas, les douleurs vont cesser et le pain sera mieux digéré. Et inversement, le fruit sera mieux digéré si on ne le consomme pas avec de l’amidon. Qu’elle soit avec ou sans gluten, une tarte au citron ne fera pas de bien au ventre de ces personnes !!

Cet article a été publié le 12 avril 2021 et a depuis été mis à jour par l’équipe.

La photo de couverture est signée : ©Interédition


A PROPOS DE L'AUTEUR

Cécile Gleize

Fondatrice de Because Gus et gluten free !

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.