Supprimer le gluten et devenir un champion ? / 1

Faire du sport de haut niveau et supprimer le gluten, certains l’ont fait, comme Djokovic, Jay Beagle ou encore Darida… L’occasion de se poser la question : les sportifs de haut niveau devraient-ils tous privilégier une alimentation sans la fameuse protéine ? Catherine Bourron-Normand, diététicienne spécialisée dans les allergies et intolérances, met en garde contre la tentation de « l’aliment magique » et nous donne quelques conseils pratiques pour s’y retrouver !

Il y a-t-il des effets bénéfiques, pour un sportif lambda, à supprimer le gluten ?

Catherine Bourron-Normand : A ma connaissance, pas vraiment. C’est vrai qu’il y a eu un effet de mode chez les sportifs de haut niveau, il y a environ trois ans, un peu en parallèle de l’effet de mode dans le reste de la société.

Supprimer le gluten et devenir un champion ? / 2

©Jo Wilfried Tsonga

Typiquement, c’est par exemple un joueur comme Tsonga qui a essayé un tel régime en 2013 alors qu’il n’était pas malade. Eh bien il n’a pas pour autant gagné plus de tournois !

Le seul résultat est qu’il s’est amincit, parce qu’il était obligé de faire plus attention à ce qu’il mangeait…

Ndlr : ça ne veut pas dire que vous maigrirez forcément en mangeant sans gluten !

Vous déconseilleriez donc de faire un tel régime quand on fait du sport ?

Supprimer le gluten et devenir un champion ? / 3

Une mode pour les sportifs ? ©Martins Zemlickis

Catherine Bourron-Normand : En fait, c’est comme pour le reste de la population ! S’il n’y a pas d’allergie, de maladie cœliaque ou de sensibilité au gluten il n’y a pas d’intérêt. Supprimer le gluten, c’est prendre le risque de se créer une intolérance : le corps se déshabitue et ne supporte plus l’élément.

Et pour les sportifs, qui ont besoin de plus de glucides que le reste de la population, c’est en plus prendre le risque de mal ré-équilibrer son alimentation, de perdre du poids, et d’être, au final, moins performant !

Supprimer le gluten et devenir un champion ? / 4

Par où commencer ? ©Tim Gouw

Selon moi, il n’y a pas d’effet positif clair si le sportif n’a pas de problèmes. C’est aussi ce que disent des spécialistes comme le Professeur Gilbert Peres, qui gère le service physiologie du sport de la Pitié-Salpêtrière à Paris. Il met également en garde contre ces effets néfastes qui peuvent apparaître quand on supprime le gluten pour faire du sport, alors qu’on le digère bien.

À la limite, le seul effet positif est celui de tout régime : en faisant plus attention à ce qu’on mange on cuisine d’avantage, on fait la part belle aux fruits et légumes frais etc. Mais pour cela, il faut bien ré-équilibrer son alimentation ! Les muscles ont besoin d’amidons, de gras, de protéines… le tout en bonne quantité.

Et ceux qui affirment, que supprimer le gluten pour améliorer l’absorption des nutriments, ne peut être positif quand on sollicite beaucoup son corps ?

Supprimer le gluten et devenir un champion ? / 5

Des infos circulent… ©William Iven

Catherine Bourron-Normand : Il y a sûrement d’autres voix qui s’élèvent oui, mais quelle validité ont-elles pour le moment ? Il n’y a pas d’étude sérieuse ou de recherches scientifiques qui montrerait de réels bénéfices pour les sportifs. Il faut se méfier de la tentation de l’effet aliment magique : ce n’est pas en supprimant un aliment qu’on devient un champion !

Ndlr : Donc pour tous les sportifs, qui ont un souci avec leur bidon et pensent qu’il faudrait supprimer le gluten, on passe par la case prise de sang pour vérifier s’il ne s’agît pas d’une maladie cœliaque avant d’arrêter le gluten !

La photo de couverture est signée ©Braden Collum


A PROPOS DE L'AUTEUR

Clémence Lesacq

Née en 1990, Clémence est journaliste et auteur pigiste, diplômée du centre universitaire d'enseignement du journalisme (Cuej) de Strasbourg. Elle a fait ses premières armes de journaliste au journal L'Alsace puis dans les rédactions de Libération et du Figaro. Amoureuse d'écriture, elle est lauréate en 2014 du prix jeunes écrivains "Libé-Apaj-Tara". Ses thèmes de prédilection : Société, environnement et fooding. Grande amatrice de Running, elle espère achever un marathon pour ses 30 ans !