Vaccin pour la maladie coeliaque : où en est-on ? ©Le Diabète Savoir et Agir

L’University of the Sunshine Coast en Australie est en passe de mettre au point un vaccin pour la maladie cœliaque, offrant une alternative au régime sans gluten. Où en est-on ? Est-ce une bonne nouvelle pour les coeliaques ?

Petit rappel sur la maladie coeliaque avant de commencer !

Vaccin pour la maladie coeliaque : où en est-on ? On regarde en détail ©Mari Iezhava

On regarde en détail ©Mari Iezhava

La maladie cœliaque, aussi appelée intolérance au gluten, est une réaction immunitaire lors de l’ingestion de gluten, même en petite quantité. En somme, le corps reconnaît le gluten comme un ennemi, et l’attaque.

Mais au passage, la réaction immunitaire abîme aussi les intestins des cœliaques, causant une inflammation chronique et souvent tout un tas de troubles gastro-intestinaux. A long terme, cela peut également engendrer des cancers.

Seul traitement pour la maladie coeliaque pour l’instant : l’éviction totale du gluten.

Un vaccin pour la maladie cœliaque ?!

Vaccin pour la maladie coeliaque : où en est-on ? En plein tests ©Jaron Nix

En plein tests ©Jaron Nix

Mais une alternative au régime sans gluten sera peut-être bientôt disponible pour les coeliaques : un vaccin !

Les chercheurs du centre d’études cliniques de l’University of the Sunshine Coast en Australie, testent actuellement ce vaccin sur plusieurs patients cœliaques.

Le but du vaccin pour la maladie cœliaque est de « mettre en veille » les cellules immunitaires qui réagissent de façon exagérée au gluten, en leur attachant de « petites protéines qui les calment » nous explique une chercheuse spécialisée sur la maladie coeliaque à l’INSERM. A long-terme, le vaccin pour la maladie cœliaque doit permettre de « reprogrammer » le système immunitaire des intolérants au gluten afin qu’il ne réagissent plus du tout au gluten.

Mais pourquoi utiliser un vaccin pour la maladie coeliaque ?

A la recherche !! ©Chuttersnap - Où en est la recherche sur la sensibilité au gluten ?

Pourquoi ? ©Chuttersnap

Le Dr Daveson, médecin australien et responsable de l’essai clinique du vaccin, est optimiste concernant les résultats. En effet, pour lui, le vaccin pour la maladie cœliaque est une alternative au régime sans gluten, pas toujours facile à suivre lorsque le gluten est présent partout, comme au restaurant.

Les produits sans gluten reviennent aussi souvent plus cher que des produits « classiques », ce qui peut poser problème. Le vaccin permettrait ainsi de faciliter la vie des coeliaques, puisqu’ils pourront à nouveau consommer du gluten selon lui !

Et a quoi ressemblerait ce vaccin pour la maladie cœliaque ?

Quels tests pour diagnostiquer la maladie cœliaque ? - On récapitule ©Hush Naidoo

Ça pique ? ©Hush Naidoo

La vaccination est légère, comparable à celle de l’insuline pour les diabétiques, et devrait probablement s’effectuer en plusieurs fois, sur une longue durée, afin de faire diminuer progressivement la réaction immunitaire.

Les doses et la fréquence du vaccin pour la maladie cœliaque restent à définir avec plus de précision avant toute commercialisation, mais les perspectives sont prometteuses.

Toutefois, les potentiels effets secondaires du vaccin ne sont à l’heure actuelle pas encore connus.

Vaccin pour la maladie coeliaque : où en est-on ? - Il reste encore des inconnues ©Karim Ghantous

Il reste encore des inconnues ©Karim Ghantous

On ne sait pas non plus ce qu’impliquerait d’une « baisse » de l’immunité autour du gluten, car même si la réaction immunitaire diminue, consommer du gluten pourrait rester un danger pour des individus dont le corps ne le tolère pas.

L’avenir devrait nous en dire plus sur la fiabilité et l’intérêt de ce vaccin la maladie cœliaque !

Et vous, seriez-vous prêt à utiliser ce vaccin pour la maladie cœliaque ? Donnez-nous votre avis en commentaire !

La photo de couverture est signée : ©Le Diabète Savoir & Agir 

A PROPOS DE L'AUTEUR

Laure Manach

Férue de voyages, de cinéma et de lecture, Laure aime regarder par la fenêtre du train, marcher pendant des heures, les rayons du soleil qui arrivent sur son bureau, l’odeur des draps propres et de la pluie en été, le sarcasme et le beurre. Elle n’aime pas les petites grand-mères qui font leurs courses le vendredi soir et les gens dans le métro, le yoga, les écouteurs qui s’emmêlent et les pieds qui dépassent de la couette.

    COMMENTS (18)

  1. Aza

    ()

    Plus qu’un vaccin, cela ressemble à une insensibilisation. Je pense qu’il faut laisser le système immunitaire en paix, et juste écouter ses réactions. Mais je ne suis qu’intolérante, les risques sont moindres dans mon cas. Belle avancée malgré tout !

    Répondre

    • Cécile Gleize

      ()

      Oui cela semble effectivement plus être de la désensibilisation plus qu’un vaccin, bien que ce soit le terme employé par les chercheurs.
      On peut choisir de le laisser tranquille, mais quand la réaction est beaucoup trop embêtante, c’est aussi bien d’avoir le choix.
      On espère que la recherche avancera aussi pour les sensibles au gluten sur ce point !
      Merci d’avoir apporté votre pierre à ce Débat Aza 🙂
      L’équipe de Because Gus

      Répondre

    • Cécile Gleize

      ()

      Merci Houssem !! Il va falloir qu’on attende encore un peu pour les résultats et surtout la commercialisation car il ne s’agit pour l’instant de recherche universitaire 🙂
      Merci de participer à ce débat !!
      L’équipe de Because Gus

      Répondre

  2. Charvet

    ()

    oh oui, je signe tout de suite ! Pas forcément pour me ruer sur le pain bluté, qui me manque tant… mais pour pouvoir relâcher la vigilance, être plus relax au restaurant, chez des amis…

    Répondre

  3. abdou

    ()

    Comment*une avancee scientifique remarquable pour les malades coeliques.nous sommes d’accord pour la commercialisation du produit .on l’attends pour essai.merci à l’equipe de recherche

    Répondre

  4. Colombine

    ()

    Je signe tout de suite aussi !! Ça permettrai d’être effectivement beaucoup plus relax et de se permettre, une fois de temps en temps de manger enfin une brioche digne de ce nom ! (Meuh non ça ne me manque pas du tout…! ????)

    Répondre

    • Cécile Gleize

      ()

      Hahhaha 😉
      Bon il faut encore qu’ils fassent des progrès sur la biopsie, mais on croise les doigts pour que les chercheurs néerlandais parviennent à quelque chose !!
      L’équipe de Because Gus

      Répondre

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.