L'enfance sans gluten de Delphine Malachard / 1

Physique de mannequin et sourire aux lèvres, difficile d’imaginer que l’enfance sans gluten de Delphine Malachard de Turckheim fut chaotique. C’est pourquoi aujourd’hui Delphine témoigne et nous parle de sa maladie coeliaque.

L'enfance sans gluten de Delphine Malachard / 2

Delphine Malachard de Turckheim ©DR

Enfance sans gluten : pas facile tous les jours

« A l’époque on ne donnait pas de lait aux bébés, mais de la farine avec de l’eau. Je régurgitais tout. Mes parents ont vu les plus grands professeurs de Paris. Tous leur disaient que je faisais des caprices, que c’était psychologique. Ils étaient effondrés. Jusqu’au jour où ils ont rencontré le docteur Jacob, qui avait entendu parler de la maladie coeliaque fréquente dans les pays scandinaves et au Magreb.»

Prise de sang et biopsie pour le bébé en mauvaise santé

Le diagnostic tombe : Delphine est atteinte de cette maladie méconnue en France il y a 38 ans. « Il m’a sauvé la vie. Sans lui je serai morte à 8 ans ! »

L'enfance sans gluten de Delphine Malachard / 4

©Gui Vicente

Toute la famille se met alors au régime gluten free. Résultat : à l’âge de trois ans, Delphine grossit enfin. « Je suis presque devenue obèse… » confesse la jeune femme en riant.

Sa mère s’arrête alors de travailler pour s’occuper d’elle et se transforme en « cordon bleu du sans gluten » pour une Delphine interdite de cantine. Elle va au marché tous les jours faire le plein des produits frais. A l’époque, difficile de trouver du sans gluten.

Enfance sans gluten : l’enfer, c’est les autres !

L'enfance sans gluten de Delphine Malachard / 3

Paris Sans Gluten de Delphine Malachard de Turkheim aux Editions First

Aujourd’hui, Delphine avoue que le plus dur dans son enfance sans gluten fut le regard des autres. Pas celui des enfants, mais des adultes : « Lorsque j’étais invitée à des anniversaires, ma mère me confectionnait des meringues. Les parents ne comprenaient pas toujours. Quand on allait au restaurant, mon père commandait une tarte aux fraises. Il mangeait la pâte, moi les fraises. Ceux qui ne savaient pas disaient que j’étais mal élevée…» se souvient-elle un peu énervée trente ans plus tard.

Il est 16 heures, Delphine sort de son sac des madeleines sans gluten et des amandes. C’est l’heure du goûter… Delphine est comédienne et professeur d’anglais. Elle est également l’auteur les deux livres suivants :

La photo de couverture est signée : ©Alicja Colon


A PROPOS DE L'AUTEUR

Virginie Ledoux