Comment devient-on sans gluten ? ©Hush Naidoo

Comment devient-on sans gluten ? Quelles sont les difficultés que ces personnes rencontrent ? Grâce à notre baromètre sur les sans gluten, nous avons pu les identifier.

Comment devient-on sans gluten ?

L’errance médicale : principal fléau des sans gluten

Dans un précédent article sur les médecins et la maladie cœliaque, nous avions déjà abordé ce sujet.

Médecins et maladie coeliaque se connaissent-ils ? ©Martin Brosy
©Martin Brosy

Si les médecins généralistes connaissent en théorie la maladie cœliaque ainsi que ses symptômes, ils n’y pensent pas souvent et quand c’est le cas, il y a encore beaucoup d’erreurs sur le protocole à suivre pour diagnostiquer la maladie.

C’est ce que confirme la grande enquête que nous avons menée auprès des sans gluten.

Les spécialistes, les proches et internet pour s’informer

Comment devient-on sans gluten ? ©blindSALIDA pour Because Gus
©blindSALIDA pour Because Gus

En effet d’après notre baromètre, seules 38% des personnes interrogées ont entendu parler pour la première fois du sans gluten chez un professionnel de santé…

D’ailleurs, ils sont encore moins nombreux à en entendre parler chez leur médecin généraliste (11%), à peine plus que ceux qui s’informent pour la première fois par internet (10%).

Heureusement les spécialistes restent la source de référence et sont les premiers à parler du sans gluten et des différentes pathologies à leurs patients (32% sont dans ce cas). La famille et les amis sont aussi un relais très important pour informer (dans 18% des cas).

Le diagnostic de la maladie cœliaque si simple et pourtant si difficile à poser

Le diagnostic des sans gluten pose-t-il un problème ?

Oui car 37% des personnes interrogées ont arrêté le gluten sans faire le test de la maladie cœliaque. Or comme on vous l’explique dans notre article sur le sujet, le test pour la maladie cœliaque est capital pour repérer ceux qui ont besoin d’un suivi.

Comment devient-on sans gluten ? ©blindSALIDA pour Because Gus
©blindSALIDA pour Because Gus

Il existe et il est facile à faire, puisqu’il s’agit d’une simple prise de sang dans un premier temps.

Pourtant, d’après nos chiffres, seuls 16% des mangeurs sans gluten ont été testés pour la maladie cœliaque avant d’arrêter le gluten !

Cet examen sanguin permet de révéler la présence de la réaction auto-immune au gluten. Or si on arrête de consommer du gluten avant, il n’y a plus de réaction et le test est donc faussé ! Voilà comment de nombreuses personnes passent entre les mailles du filet, sans même le savoir.

Les conséquences de l’absence de diagnostic pour les coeliaques

Se faire rembourser ses produits sans gluten ? Simplifications en cours... ©Rawpixel
©Rawpixel

Cela a d’ailleurs des conséquences sur le suivi puisque les cœliaques ne bénéficient pas ensuite des droits dont ils peuvent disposer s’ils n’ont pas été « officiellement » diagnostiqués (prise de sang + endoscopie digestive confirmant la maladie).

En effet moins d’un cœliaque sur deux bénéficie actuellement d’une ALD (Affection Longue Durée) et se fait rembourser ses produits sans gluten.

Des sans gluten méfiants ?

Faute d’être tous informés par le corps médical, d’avoir le sentiment de ne pas être pris au sérieux et d’errer pendant des années sans diagnostic, il apparaît que certains sans gluten soient devenus méfiants envers les sources d’information institutionnelles.

Les sans gluten font-ils toujours confiance aux médecins ?

42% des sans gluten font plus confiance aux marques qu’à leur médecin pour les renseigner sur le sans gluten, y compris chez les cœliaques ! Ce sont surtout les sans gluten qui ont plus de 45 ans qui sont dans ce cas de figure.

Comment devient-on sans gluten ? ©blindSALIDA pour Because Gus
©blindSALIDA pour Because Gus

Pourquoi ? Il est possible que les marques soient les seules a leur avoir apporté des informations sur le sans gluten pendant plusieurs années. Heureusement, chez les moins de 45 ans, la tendance s’inverse, ce qui laisse penser qu’il n’y a pas de réel divorce avec les médecins ! 

Cette confiance dans les marques n’est pas tout à fait aveugle non plus. Les sans gluten savent que ces dernières leur apportent des informations utiles, mais sont conscients que ces produits ne sont pas « miraculeux ».

En effet, 75% d’entre eux affirment que les produits sans gluten ne sont pas plus sains et même D’ailleurs 57%  des sans gluten ne font « pas confiance à ce que les marques mettent dans les produits spécifiquement pour les sans gluten ».

Est-ce qu’on achète sans gluten parce que c’est plus sain ? ©blindSALIDA pour Because Gus
©blindSALIDA pour Because Gus

Une méfiance plus générale envers l’agriculture moderne et l’industrie alimentaire

Le corps médical n’est pas le seul à rencontrer la méfiance des sans gluten.

Comment devient-on sans gluten ? ©blindSALIDA pour Because Gus
©blindSALIDA pour Because Gus

Un désamour plus profond semble s’exprimer ailleurs. En effet, 86% des sans gluten pensent que leurs problèmes viennent de l’agriculture (pesticides, modes de production…) et de l’industrie alimentaire moderne (conservateurs, additifs…) d’après leurs réponses à notre baromètre.

D’où une certaine ambivalence envers les marques, qui leur apportent des solutions nécessaires et pratiques au quotidien ainsi que des informations, mais dont ils ne valident pas la totalité des compositions de produits.

Vous voulez en savoir plus sur les sans gluten ainsi que sur notre méthodologie ? Voici l’ensemble des résultats de notre baromètre 2019 !!

La photo de couverture est signée : ©Hush Naidoo


A PROPOS DE L'AUTEUR

Cécile Gleize

Fondatrice de Because Gus et gluten free !

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.