L’autotest pour diagnostiquer la maladie coeliaque est-il aussi fiable que la prise de sang ? A quoi sert-il, où le trouver et que permet-il de remplacer ? Voici notre enquête !

L’autotest pour diagnostiquer la maladie cœliaque : nouvelle tendance ?

Peu connu du grand public ainsi que des professionnels, le premier autotest pour diagnostiquer la maladie coeliaque a été lancé par le laboratoire de matériel biomédical AAZ LMB.

L’autotest pour dépister la maladie cœliaque chez soi Biocard Celiac Test ©AAZ LMB

L’autotest du laboratoire ©AAZ LMB

« Les médecins généralistes n’ont pas toujours le réflexe de tester la maladie cœliaque », nous explique le Dr Joseph Coulloc’h, président fondateur du laboratoire. « Et ce n’est pas toujours évident de suggérer un diagnostic à son médecin, lorsqu’on est patient. »

Il rend donc le diagnostic plus accessible, ce qui est primordial quand on sait que seuls 10 à 20% des coeliaques seraient diagnostiqués.

Comment fonctionne l’autotest pour diagnostiquer la maladie cœliaque ?

L’autotest comme la prise de sang classique seront négatifs si la personne a déjà arrêté de consommer du gluten au moment de faire le test. Il est donc très important de faire tous ces examens avant d’arrêter le gluten !!

Une goute de sang suffit à autotest pour dépister la maladie cœliaque ©Jo Naylor

©Jo Naylor

Dans chaque boîte d’autotest, on trouve le nécessaire pour prélever une goutte de sang sur son doigt.

Puis, il suffit de diluer la goutte de sang obtenue dans une solution « tampon ». On dépose quelques gouttes de ce mélange dans le boîtier-test.

Deux minutes plus tard, le résultat apparaît sur le boitier, comme pour un test de grossesse !

C’est donc très simple à utiliser et on a directement le résultat, pas besoin d’attendre.

Quelle est la différence entre la prise de sang et l’autotest pour diagnostiquer la maladie coeliaque ?

Comme on l’expliquait dans notre article sur les tests pour diagnostiquer la maladie coeliaque la Haute Autorité de Santé (HAS) recommande de rechercher d’abord la présence d’IgA anti-transglutaminase grâce à une prise de sang, prescrite par un médecin.

L’autotest pour diagnostiquer la maladie cœliaque chez soi - L'autotest du laboratoire ©Medisur

L’autotest du laboratoire ©Medisur

« Notre autotest permet de rechercher ces IgA anti-transglutaminase. C’est ce que recommande la HAS pour diagnostiquer la maladie coeliaque. D’ailleurs, nos boitiers-tests sont les mêmes que ceux utilisés à l’hôpital, il n’y a donc pas de différence notamment pour la fiabilité. » nous explique Marie Rousseau, Pharmacien et Chef de Gamme Santé du laboratoire Medisur, qui a lancé son autotest pour diagnostiquer la maladie coeliaque en mars 2019.

Quelle est la différence alors ? Elle tient dans le fait que certaines personnes ne fabriquent pas d’IgA. Le test peut donc être négatif, même si la personne est coeliaque. Pour éviter ces faux-négatifs, il faut vérifier la production d’IgA ou tester les IgG.

L’autotest pour diagnostiquer la maladie cœliaque chez soi ©Louis Reed

©Louis Reed

Pas de panique cependant car, « le déficit en IgA, c’est assez rare puisque cela concerne 0,1 à 0,2% de la population générale. C’est pourquoi le schéma de dépistage recommandé par la HAS reste le dosage d’IgA anti-transglutaminase en première intention, car il reste l’examen le plus sensible et le plus spécifique » nous explique Marie Rousseau.

Le laboratoire AAZ LMB a bûché sur une nouvelle version de son autotest pour dépister la maladie cœliaque, mesurant les IgA totales. Déjà disponible pour les professionnels, il sera disponible en pharmacie à partir d’avril 2019.

Autre différence, les autotests sont en vente libre dans toutes les pharmacies. Ils coûtent entre 12 et 23€. Ils ne sont pas remboursés par la Sécu contrairement à la prise de sang.

Tous les autotests cherchent-ils la même chose pour diagnostiquer la maladie coeliaque ?

En menant notre enquête nous avons découvert que les autotests n’étaient pas tous identiques.

L’autotest pour diagnostiquer la maladie cœliaque chez soi - L'autotest Exacto Test Gluten du laboratoire ©Biosynex

L’autotest du laboratoire ©Biosynex

En effet, si les autotests des laboratoires AAZ et Medisur recherchent bien les IgA anti-transglutaminase comme recommandé par la HAS. Le test Exacto Test Gluten du laboratoire Biosynex recherche quant à lui les anticorps anti-gliadine déamidée, qui sont des IgG.

S’il s’agit bien d’un marqueur de la maladie coeliaque. Cependant, le test des IgG n’est pas recommandé en première intention par la HAS, car il est moins sensible que celui des IgA. Il peut en revanche être très utile pour les personnes qui ne fabriquent pas ces IgA et dont on vous parlait juste avant !

Attention donc à bien vérifier avec votre pharmacien de quel test pour diagnostiquer la maladie coeliaque il s’agit.

Des résultats fiables qui ne dispensent pas d’aller chez le médecin

Les autotests mesurant les IgA anti-transglutaminase sont fiables à 98,8%, c’est à dire autant qu’un test en laboratoire. Cependant, un résultat positif ne doit pas être un prétexte pour ne pas voir de médecin.

Quels tests pour diagnostiquer la maladie cœliaque ? ©Rawpixel

©Rawpixel

Au contraire ! Le professeur Christophe Cellier, gastroentérologue et hépatologue, spécialiste de la maladie coeliaque et membre du comité scientifique de l’AFDIAG, s’explique : « Se tester chez soi, c’est toujours mieux que de commencer un régime sans gluten sans bilan préalable. Mais en cas de test positif, il faut consulter son médecin ou un gastro-entérologue, car la maladie cœliaque demande un suivi régulier du patient. »

L’autotest utile aussi pour contrôler un régime sans gluten !

L’autotest pour dépister la maladie cœliaque trouve aussi son utilité chez les patients déjà diagnostiqués, qui suivent un régime sans gluten et veulent s’assurer que les méchants anticorps IgA anti-transglutaminase ont bien disparu de leur organisme.

Le kit de l'autotest pour dépister la maladie coeliaque chez soi ©AAZ LMB

Le kit ©AAZ LMB

En cas de positivité, on file chez le médecin pour voir s’il n’y a pas une faille dans le régime !

Attention bien sûr, pour que le test fonctionne, il ne faut pas avoir arrêté le gluten ! Sinon la réaction immunitaire ne sera plus détectable… Sauf si bien sûr vous vérifiez que votre régime est bien 100% sans gluten, comme on vient juste de vous l’expliquer. Là c’est normal de l’utiliser en ayant arrêté le gluten !

Cet article a été publié le 11 octobre 2016 et a depuis été mis à jour par l’équipe.

La photo de couverture est signée : ©Fédération Française des Diabétiques

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


A PROPOS DE L'AUTEUR

Adeline Adelski

Passionnée de théâtre et de littérature, Adeline usait déjà toutes ses plumes dès son plus jeune âge. « Quand je serai grande, je serai écrivain ! » Poursuivant aujourd’hui ses promesses d’enfant, elle écrit pour la publicité et les blogs tendance. Elle est également passionnée de voyages et roule régulièrement sa bosse aux quatre coins du monde… Peut-être nous dénichera-t-elle des adresses sans gluten en Micronésie ou au Sichuan ?

    COMMENTS (7)

  1. Pingback: Arrêter le gluten et les douleurs articulaires ?! | Because Gus

  2. Pingback: Le gluten et les douleurs articulaires – RédacAttack

  3. Irene Preire

    ()

    « Les généralistes n’ont pas toujours le réflexe de tester la maladie cœliaque »

    Non seulement les généralistes n’ont pas toujours le réflexe mais certains refusent même d’envisager la maladie cœliaque comme possibilité, même quand le patient fait partie d’un « groupe à risque ». Ma fille est trisomique et souffrait de tous les symptômes classiques de la maladie mais je n’arrivais pas à faire admettre à mon médecin traitant, ni à ses remplaçant(s), ni au médecin de l’IME (!) que c’était une possibilité. Tous me renvoyaient chez moi avec divers traitements à essayer (probiotiques, charbon actif, homéopathie, etc.). Et pendant se temps ma fille souffrait. Même le gastro-entérologue voulait essayer d’éliminer divers aliments plutôt que de la tester. Pourtant, chez les personnes porteuses d’une trisomie 21, I sur 10 a la maladie. C’était très frustrant.

    Finalement, on l’a testé pendant un bilan T21 … test standard, m’a-t-on dit. Evidemment, les résultats étaient positifs. On l’a dépistée à l’age de 12 ans. Toutes ces années de souffrance qu’on auraient pu éviter si seulement les médecins avaient l’esprit un peu plus ouvert.

    Il faut changer les mentalités. J’espère que la facilité et l’accessibilité de ce test permettra à éviter que d’autres puissent être dépistés plus rapidement.

    Merci.

    Répondre

    • Cécile Gleize

      ()

      Bonjour Irène, on est heureux d’apprendre que votre fille a enfin été diagnostiquée après tant d’années d’errance et oui il faut qu’on fasse plus de bruit et que les médecins soient mieux formés ! Avez-vous lu l’article sur les autotests ? C’est un bon moyen de diagnostiquer la maladie coeliaque si on n’a pas la fameuse ordonnance. Voici le lien : http://because-gus.com/l-autotest-pour-depister-la-maladie-coeliaque-chez-soi/
      Avez-vous parlé aux différents médecins depuis que votre fille a été diagnostiquée ? Pour faire évoluer leurs connaissances et pratiques 😉
      Bonne journée et encore merci pour votre témoignage !!
      L’équipe de Because Gus

      Répondre

      • Irene Preire

        ()

        Désolée de ne pas avoir vu votre réponse plus tôt ! Toutes mes excuses !

        Pour répondre à vos questions, oui, j’a lu l’article sur les auto-tests. C’est un grand pas en avant. Si j’ai parlé aux différents médecins depuis le diagnostique? Oui, en fait, a tout le monde qui voudrait bien écouter :). J’insiste sur le fait qu’il s’agit d’une maladie auto-immune car même des médecins semblent toujours croire que c’est une simple intolérance, parfois même simplement un effet de mode. Mais avec les analyses à l’appui, et beaucoup d’insistance, je crois que je leur ai appris beaucoup sur la maladie. Idem pour la famille et les amis. Enfin, les choses avancent!

        Répondre

  4. Pingback: Pourquoi diagnostiquer la maladie coeliaque ? | Because Gus

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.