Entre ce qu’on dit des sans gluten et ce qu’ils sont, il y a un monde de différence. Grâce à notre baromètre sur les sans gluten, voici enfin les chiffres !

Alors, qui sont les sans gluten ?!

Because Gus lance le 1er baromètre sur les sans gluten ! ©BlindSALIDA pour Because Gus
©BlindSALIDA pour Because Gus

Début 2019, Because Gus a lancé le 1er baromètre sur les sans gluten.

Pour réaliser cette grande enquête dans les règles de l’art, nous avons d’abord interrogé 1 000 personnes représentatives de la population française.

Puis, ce sont plus de 1 500 personnes aux profils variés et mangeant sans gluten, qui ont répondu à notre enquête.

Un français sur quatre est concerné par le sans gluten !

Qui sont les sans gluten ? ©blindSALIDA pour Because Gus
©blindSALIDA pour Because Gus

Lorsqu’on a interrogé ces 1 000 personnes, on a découvert que plus de 24% de la population française est concernée par le sans gluten ! Ça fait beaucoup plus de monde !

D’où sort ce chiffre ? Nous avons d’abord compté 8% de mangeur sans gluten au sein de la population française.

Nous y avons ajouté les 16% de Français qui ont un proche sans gluten. Pourquoi ? Car d’après les résultats de notre baromètre, dans 75% des cas, les proches consomment le même plat, sans gluten, à table. Au sein d’une famille ou d’un couple, le sans gluten ne concerne donc plus qu’une seule personne.

Une majorité de femmes

Ce n’est pas un scoop, 63% des sans gluten sont des femmes. Ce qui l’est plus c’est qu’on s’attendait à un chiffre comme 80% !

Or il y a tout de même 37% d’hommes sans gluten en France. On les entend moins parler de leurs problèmes digestifs et pourtant ils sont également touchés.

Ce ne sont pas que des bobos !!

Qui sont les sans gluten ? ©blindSALIDA pour Because Gus
©blindSALIDA pour Because Gus

Ici en revanche on tient bien un scoop : le sans gluten n’est pas qu’un truc de bobos parisiens !

En effet, 88% des mangeurs sans gluten, n’habitent pas Paris, 75% d’entre eux résident en dehors le l’agglomération parisienne et enfin 36% habitent même une commune de moins de 100 000 habitants.

Lorsqu’on regarde la carte de France, toutes les régions sont concernées, comme quoi il était urgent d’obtenir des chiffres pour enfin faire tomber ce cliché !

Mais qui sont ces gens enfin ?!

Est-ce qu’il s’agit de « vrais » malades ou d’une mode ?

A force d’entendre que la majorité des mangeurs sans gluten sont des gens qui le font par mode, on finit forcément par y croire… pourtant, ce n’est pas ce que disent les chiffres de ce 1er baromètre sur les sans gluten !

Qui sont les sans gluten ? ©blindSALIDA pour Because Gus
©blindSALIDA pour Because Gus

En effet, seuls 6% des sans gluten le sont par mode ! Ils s’y sont mis « pour faire comme les autres », « pour varier mon alimentation », « pour essayer… » et nous ne jugeons pas leur démarche !

En revanche ils sont 94% à manger sans gluten par contrainte !! Il y a donc bien plus de personnes qui doivent manger sans gluten pour des raisons médicales que par mode.

Mais qui sont ces personnes, puisqu’on entend toujours dire que les « vrais » malades ne représenteraient qu’1% de la population Française ?

Les différents types de mangeurs sans gluten

Les sensibles au gluten dont on n’entend jamais parler !

Tout d’abord il y a les sensibles au gluten. Ils représentent 45% des sans gluten et pourtant on n’en parle jamais. Pourquoi ? Parce qu’ils ne sont pas considérés comme de « vrais » malades.

Qui sont les sans gluten ? ©blindSALIDA pour Because Gus
©blindSALIDA pour Because Gus

On les connaît aussi sous le nom d’hyper-sensibles au gluten, ceux qui ont une sensibilité au gluten non-cœliaque. On les appelle aussi souvent les intolérants au gluten, à tort, car l’intolérance au gluten, c’est la maladie cœliaque. C’est pourquoi nous les appelons sensibles et non intolérants.  

S’ils arrêtent le gluten, ce n’est pas parce que c’est tendance, mais parce qu’ils ressentent une réelle gêne lorsqu’ils consomment du gluten. Ils ont les mêmes symptômes que les cœliaques, mais n’ont pas la maladie. Il n’existe d’ailleurs aucun test pour les diagnostiquer.

Pourtant de plus en plus de chercheurs et de médecins constatent que l’arrêt du gluten permet à ces personnes d’aller mieux sans pouvoir encore expliquer pourquoi.

Ceux qui arrêtent le gluten à cause d’une autre pathologie

Après les sensibles au gluten, on compte 19% de personnes qui mangent sans gluten parce qu’elles souffrent d’une autre pathologie.

Qui sont les sans gluten ? ©blindSALIDA pour Because Gus
©blindSALIDA pour Because Gus

Ici aussi, les études ne sont pas encore très poussées sur ce sujet, mais dans la pratique, de nombreux malades expérimentent un mieux être et voient leurs symptômes diminuer en arrêtant le gluten. C’est le cas par exemple pour les personnes qui souffrent de problèmes de thyroïde, de diabète, d’endométriose, de la maladie de Crohn. C’est aussi le cas pour les personnes atteintes de troubles de l’autisme ou de syndrome de l’intestin irritable (SII).

On sait en revanche que les personnes qui souffrent d’une maladie auto-immune sont plus enclines à en développer d’autres comme la maladie cœliaque. Tous ne font malheureusement pas le test avant d’arrêter le gluten pour le vérifier.

Les cœliaques, une minorité parmi les sans gluten

Après les sensibles au gluten et ceux qui souffrent d’une autre pathologie, voici enfin les cœliaques ! Ils représentent 13% des mangeurs sans gluten.

Qui sont les sans gluten ? ©blindSALIDA pour Because Gus
©blindSALIDA pour Because Gus

La maladie cœliaque, ou intolérance au gluten est une maladie auto-immune qu’il est nécessaire de diagnostiquer car elle peut dans le cas contraire détruire les intestins et conduire à des cancers.

Une simple prise de sang, permet de poser un premier diagnostic, qui sera ensuite confirmé par une endoscopie digestive. Or une fois le gluten arrêté, le résultat est faussé et ne permet plus de diagnostiquer les cœliaques.

Malheureusement seuls 14% des sans gluten font cette prise de sang d’après notre baromètre. Faire avancer le diagnostic est l’une des causes que nous soutenons à la rédaction de Because Gus, c’est pourquoi nous lançons l’Opération Journées de la Maladie Cœliaque du 17 au 19 mai 2019 !

Rejoignez notre grand événement en ligne par ici pour vous mobiliser avec nous et tenter de remporter des lots 100% sans gluten pour la bonne cause !

Mangent-ils vraiment tous toujours sans gluten ?

Tous les sans gluten mangent-ils toujours 100% sans gluten ? Est-ce qu’il n’y a que les cœliaques qui « se plient à cette discipline » ? Cela concerne-t-il également les sensibles ainsi que les personnes qui sont atteintes d’une autre pathologie ?

Qui sont les sans gluten ? ©Jacek Dylag
©Jacek Dylag

D’après notre baromètre, 60% des interrogés « mangent toujours 100% sans gluten » et 37% d’entre eux « sans gluten en général avec des écarts ». Seuls 3% des sans gluten mangent « sans gluten de temps en temps ».

Si l’on regarde plus en détail, 93% des cœliaques, 56% des sensibles et 54% des personnes qui souffrent d’une autre pathologie mangent « toujours 100% sans gluten ». On trouve enfin 8% de cœliaques, 42% de sensibles et également 42% de personnes qui souffrent d’une autre pathologie qui mangent « sans gluten en général avec des écarts ».

Vous voulez en savoir plus sur les sans gluten ainsi que sur notre méthodologie ? Voici l’ensemble des résultats de notre baromètre 2019 !!

La photo de couverture est signée : ©Priscilla du Preez


A PROPOS DE L'AUTEUR

Cécile Gleize

Fondatrice de Because Gus et gluten free !

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.