Manger sans de ruiner, les tips de Rachel / 2

Cette américaine, membre d’une association autour de la maladie cœliaque, est la spécialiste du « budgeting », ou comment manger sans gluten sans se ruiner, sans faire l’impasse sur ses cookies préférées. Elle nous livre (gratuitement) ses meilleures astuces !!

Les tips de Rachel pour manger sans gluten sans se ruiner !

Rachel est comme vous et moi : elle adore les sachets tout prêts pour faire des cakes et les nouveautés au rayon biscuits apéro.

 

Manger sans gluten sans se ruiner ?

©Rachel, la reine des bons plans

Mais pas question de payer plus cher juste parce qu’il y a une étiquette gluten free. « Il y a du choix en supermarché, mais c’est encore difficile de se nourrir à un prix raisonnable parce que les gens ne prennent pas ça au sérieux. Certains pensent que je veux maigrir ou copier le régime d’une star», se désespère-t-elle.

Rachel Rieger, diagnostiquée coeliaque il y a dix ans, travaille aujourd’hui pour la National Foundation for Celiac Awareness (NFCA), une association qui accompagne les malades aux États-Unis. La reine des bons plans, c’est elle !

1- Planifiez votre sortie au supermarché

Vous allez trois fois par semaine faire des courses et ressortez avec un citron et quatre yaourts ? Le conseil n°1 de Rachel : en écrivant votre liste de courses à l’avance, vous achèterez les bonnes quantités au bon moment, sans dépenser à tout-va et sans sauter sur la promo de 12 paquets de chips

2- Organisez des soirées « cuisine » entre amis

Manger sans gluten sans se ruiner ?

Et si on mangeait à la maison ?! ©Serge Esteve

« Les Américains ont l’habitude de manger au restaurant, mais on n’est jamais sûr du 100% sans gluten. Et si vous sortez cinq fois par semaine, ce n’est pas rentable… », fait remarquer Rachel. Pas question pour autant de snober ceux qu’on aime.

La solution : cuisiner ensemble, à la maison, « ça peut être vraiment marrant ».

Si vous manquez d’inspiration, on a plein de recettes sans gluten pour vous aider !! La plupart sont super faciles à réaliser.

3- Vérifiez si toute votre famille doit manger gluten free

Vaste débat : faut-il mettre toute la famille au régime, s’il n’y a qu’un seul intolérant ? Rachel conseille pour commencer que chacun soit consulté. Ensuite, choisir : « Mon pain sans gluten préféré est deux fois plus petit et il coûte deux fois plus cher. Ça semble logique que toute ma famille n’en mange pas. Mais c’est aussi important d’avoir le soutien de ses proches et de tous manger la même chose ».

4- Chassez la bonne affaire à plusieurs

Manger sans gluten sans se ruiner ?

Chérie on fait les courses ? ©David Olkarny

Une fois par semaine, la NFCA lance un appel sur Facebook pour que ses adhérents partagent leurs dernières trouvailles gluten free. Et c’est un carton à chaque fois !

Aux États-Unis, il existe aussi des sites qui proposent des bons de réduction 100% sans gluten. Pour suivre l’exemple, pourquoi ne pas créer un groupe Facebook ou Google+ pour partager ses bons plans ? Vous pouvez aussi les partager sur notre forum, dans la section bons plans sans gluten !

5- Achetez sur internet

Le guide des e-shops sans gluten ! ©Igor Miske

Pour les geeks ! ©Igor Miske

« Vous trouvez des marques différentes, vous économisez de l’essence et si vous achetez beaucoup, la livraison est gratuite » : voilà les avantages des courses en ligne vus par Rachel. Et pourquoi ne pas chercher un voisin avec qui vous pourriez faire commande groupée… et plus si affinités ?

En attendant, voici tous les e-shops sans gluten, sur lesquels vous pouvez commander en France !

Cet article a été créé le 15 mars 2015 et a depuis été mis à jour par l’équipe !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


A PROPOS DE L'AUTEUR

Fannie Rascle

<p>Après sept belles années à travailler pour une rédaction web, Fannie a quitté les Champs-Elysées, direction la Maison-Blanche ! Installée à Washington depuis quelques mois, elle collabore avec plusieurs médias francophones, à la radio ou sur le web. Ses thèmes de prédilection : l’environnement, l’éducation, les débats de société et… tout ce qui se mange !</p>

Laissez un commentaire