Quels tests pour l’intolérance au gluten ? ©Chuttersnap

Tout le monde parle du régime sans gluten… Mais quels sont les tests pour l’intolérance au gluten ? On fait le point sur tous les tests par ici !

Tests pour l’intolérance au gluten, un diagnostic fiable !

Pour la maladie cœliaque, que l’on appelle aussi intolérance au gluten et qui touche environ 1% de la population, les étapes jusqu’au diagnostic final sont bien balisées.

Quels tests pour l’intolérance au gluten ? © École Polytechnique J.Barande

© École Polytechnique J.Barande

En premier lieu, il faut consulter un médecin, qui prescrira ou non une prise de sang. Si vous n’avez pas d’ordonnance, les tests pour l’intolérance au gluten sont toujours possibles, mais l’analyse ne sera pas remboursée !

Pour savoir exactement quels test effectuer, on a interviewé le Dr Cédric Carbonneil de la Haute Autorité de Santé. Voici ses réponses sur les tests pour diagnostiquer la maladie coeliaque !

Comment bien faire ces tests pour l’intolérance au gluten ?

Quels tests pour l’intolérance au gluten ? © École Polytechnique J.Barande

© École Polytechnique J.Barande

Mais attention, si vous avez commencé un régime sans gluten, les résultats de la prise de sang seront faussés !

Il est donc important de consommer du gluten aux tests pour l’intolérance au gluten, afin de pouvoir correctement diagnostiquer cette maladie !

Et les autotests pour diagnostiquer la maladie coeliaque ?

L’autotest pour dépister la maladie cœliaque chez soi Biocard Celiac Test ©AAZ LMB

L’autotest Biocard Celiac Test ©AAZ LMB

Il existe des autotests pour l’intolérance au gluten à réaliser à la maison ! Ils sont en vente libre en pharmacie, mais il faut souvent les commander à l’avance, car toutes ne les ont pas en stock.

L’autotest mesure lui aussi les IgA, avec une fiabilité égale à celle de la prise de sang ! Seul hic : le prix… car ils ne sont pas remboursés par la sécu !

Sensibilité au gluten et autres intolérances alimentaires : des affections difficiles à diagnostiquer

La piste de la sensibilité au gluten

Quels tests pour l’intolérance au gluten ? ©Olivier Degabriele

©Olivier Degabriele

Si la piste de la maladie cœliaque a été écartée, pas de panique, il se peut que ce soit une sensibilité au gluten.

Mais aucun test n’existe pour vérifier avec certitude cette condition, car elle est aujourd’hui peu comprise. On a d’ailleurs consacré un article entier à la recherche sur la sensibilité.

Le seul test, une fois les tests pour l’intolérance au gluten effectué, est de supprimer ou de limiter le gluten pendant au moins trois semaines pour voir si les symptômes s’améliorent.

Quid des tests pour les intolérances alimentaires ?

Aujourd’hui, il est également possible de faire des tests d’intolérances alimentaires.

Quels tests pour l’intolérance au gluten ? ©Imupro

©Imupro

Ces tests proposent un « dépistage » des intolérances alimentaires pour des aliments courants. Le prix varie en fonction du nombre de produits testés, comme le gluten, le lait, l’œuf ou encore le kiwi, basé sur la présence d’anticorps IgG. Les antigènes composants les différents aliments testés sont mis en contact avec les anticorps du sang. On observe ensuite s’il y a présence ou non des anticorps IgG.

Ces anticorps sont des marqueurs de l’activation du système immunitaire inné. Leur présence en plus ou moins grand nombre témoignerait du degré d’intolérance de la personne à un certain antigène, c’est-à-dire à une substance contenue dans un aliment. Mais la méthode est aujourd’hui controversée car les individus fabriquent naturellement des IgG, et cette production n’est pas constante.

Quels tests pour l’intolérance au gluten ? ©Imupro

©Dr House – TF1

C’est pourquoi l’Académie Européenne d’Allergologie et d’Immunologie Clinique a condamné cette technique, qui est pourtant assez répandue aux États-Unis. Voilà pourquoi, prescrits ou pas, ces tests pour les intolérances alimentaires ne sont pas remboursés, bien qu’ils coûtent entre 100 et 500€.

C’est pourquoi le laboratoire d’analyses ImuPro, qui propose des tests pour les intolérances au gluten, précise ainsi appartenir à la « médecine complémentaire » et non « conventionnelle ». « Les résultats sont à considérer avec prudence, et ne doivent pas être la base d’un régime d’exclusion drastique. Ce sont donc davantage des « conseils » à moduler en fonction de la sensibilité de chacun, que des règles à suivre stricto sensu. Ces tests vous donnent des indications pour améliorer l’état de vos intestins sensibles », nous explique Marcel Bony, responsable d’ImuPro.

Et on finit avec les tests pour l’allergie au blé !

Attention, on parlait jusqu’ici des intolérances alimentaires, aussi parfois appelées allergies de type trois !

Quels tests pour l’intolérance au gluten ? ©Chinh Le Duc

©Chinh Le Duc

Mais elles ne doivent pas être confondues avec les allergies de type un, classiques, comme l’allergie au blé, qui impliquent, les IgE et non les IgG !

Les tests pour l’allergie au blé se passent chez l’allergologue. Celui-ci pique la peau avec l’allergène. S’il y a une allergie, la peau ou l’organisme réagissent.

A bien noter, l’allergie au blé n’est pas la maladie coeliaque ! La maladie cœliaque se diagnostique comme décrit plus haut. Pour l’allergie au blé, ça se passe chez l’allergologue et non au laboratoire d’analyses !

A chaque piste son test !

Cet article a été publié le 21 août 2017 et a depuis été mis à jour par l’équipe.

La photo de couverture est signée : ©Chuttersnap

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


A PROPOS DE L'AUTEUR

Laure Manach

Férue de voyages, de cinéma et de lecture, Laure aime regarder par la fenêtre du train, marcher pendant des heures, les rayons du soleil qui arrivent sur son bureau, l’odeur des draps propres et de la pluie en été, le sarcasme et le beurre. Elle n’aime pas les petites grand-mères qui font leurs courses le vendredi soir et les gens dans le métro, le yoga, les écouteurs qui s’emmêlent et les pieds qui dépassent de la couette.

    COMMENTS (13)

  1. Pingback: Les symptômes quand on ne digère pas le gluten ! | Because Gus

  2. Xavière

    ()

    bonjour Laure
    Votre article n’est pas clair et c’est bien dommage car vous arrivez en premier résultat sur la recherche google « intolérance gluten test », ce qui vous donne une certaine responsabilité : il faut bien parler, comme le font les médecins, d’un côté de maladie coeliaque quand c’est le cas (qui est une allergie et non une intolérance) et, de l’autre, de l’intolérance au gluten (que vous nommez sensibilité).
    merci

    Répondre

    • Cécile Gleize

      ()

      Bonjour Xavière,
      Merci beaucoup pour votre commentaire cependant, la maladie coeliaque est certes une réaction auto-immune comme les allergies, mais elle est appelée intolérance au gluten.
      D’ailleurs l’association qui défend les coeliaques s’appelle bien : l’Association Française des Intolérants au Gluten (AFDIAG).
      C’est pourquoi nous nommons la sensibilité au gluten non-coeliaque sensibilité et non intolérance pour ne pas confondre les deux !
      On parle d’intolérance au lactose et à plein d’autres aliments donc oui beaucoup de personnes appellent la sensibilité, intolérance, mais ce n’est pas le bon terme. C’est donc un choix éditorial assumé et éclairé.
      L’allergie est encore autre chose et elle l’est plus au blé qu’au gluten.
      Si vous souhaitez qu’on vous apporte plus d’infos n’hésitez pas à nous les demander !
      Bonne journée,
      L’équipe de Because Gus

      Répondre

      • Cécile Gleize

        ()

        C’est les 2 mon capitaine !
        C’est bien l’intolérance au gluten mais c’est une réaction du système immunitaire, comme les allergies, mais elle s’exprime différemment 🙂
        L’équipe de Because Gus

        Répondre

  3. Stephan

    ()

    Ici au Québec, la maladie cœliaque est traité comme une allergie au gluten. J’ai été diagnostiqué par une gastroscopie ou l’on a porté plus particulièrement attention à la paroi interne du duodenum. La sensibilité que l’on nomme ici, l’intolérance n’est pas traité en médecin comme une pathologie.

    Répondre

  4. Lina

    ()

    Bonjour

    Je suis entrain de me tapé tout pleins d’examens pour voir ce qui cloche chez moi. . . .
    Je suis allé chez mr allergologue, il a .fait le prick test sur moi. Et il a dit « reaction cutané negatif » (sur lait, kiwi, oeuf, blé gluten . . . ) . Ma question est,
    Donc, si je mange du blé ou oeuf, je ne ferais pas de réaction immédiate si j’ai bien compris? ? ?
    Puis-je tout de même effectuer un test ige et iga ? ? Pour me « rassuré » (Au laboratoire)

    Dernière question. . .
    Pendant combien de temps avant de fair les iga et ige. . . Dois-je consommer du gluten, blé. . . Svp
    J’ai tenté de réduire le gluten pendant 2j lol . . .est-ce que cela peut faussé?
    Ce sont des annalyses à faire à jeun ?

    Ps : Et le igg , a quoi cela consiste svp?
    Merci d’avance, bonne continuation pardon pour toutes ces questions

    Répondre

    • Cécile Gleize

      ()

      Bonjour Lina !
      Vous êtes au bon endroit pour poser toutes vos questions 😉
      Alors reprenons du début :
      – Avant de faire tout test, vérifiez bien que vos symptômes correspondent à la maladie coeliaque ou à la sensibilité au gluten, sinon cela ne sert à rien d’aller plus loin dans ce sens là. Voici la liste : https://because-gus.com/symptomes-quand-on-ne-digere-pas-le-gluten/
      – Le prick test ne permet pas de diagnostiquer la maladie coeliaque. C’est une réaction immunitaire comme pour les allergies, mais cette réaction se déroule dans l’intestin, on l’expliquait ici : https://because-gus.com/quels-tests-pour-diagnostiquer-la-maladie-coeliaque/
      – Ensuite il est super important de consommer du gluten avant de faire le test, car sinon on ne pourra pas identifier la réaction immunitaire ! Deux jours d’arrêt, ce n’est pas très grave, mais reprenez-en bien avant le test.
      – Si vous voulez faire le test chez vous, c’est possible avec les autotests : https://because-gus.com/l-autotest-pour-diagnostiquer-la-maladie-coeliaque-chez-soi/
      on explique dans l’article ce qu’ils recherchent (IgA et IgG pour d’autres, comme pour la prise de sang)
      – Les IgE ne permettent pas de diagnostiquer la maladie coeliaque. C’est un test différent, qui montrerait une photo des intestins à ce moment là mais dont le résultat est difficile à interpréter. On l’expliquait ici : https://because-gus.com/quels-tests-pour-lintolerance-au-gluten/
      Voilà on espère qu’on a répondu à toutes vos questions ! N’hésitez pas si vous en avez d’autres 😉
      L’équipe de Because Gus

      Répondre

      • Lina

        ()

        Merci beaucoup pour votre réponse.
        Comme symptômes, je suis ballonné (aménhorée secondaire . Justement, je dois faire des irm pelviens etc. . . )
        Je n’ai aucune douleur , aucune diahrrée . . . Parfois sang dans les selles mais le gastro m’a . . Hum. . . « Regarder le derrière » et j’ai hémoroïde . . .
        Quelques boutons rouge (mais pas de brulûre, démangeaisons) je mets ça sur le compte de mon aménhorrée = dérèglement hormnal, stress au travail etc. . .
        On m’a prescrit du coup, une annalyse iga et ige (je compte la faire d’ici un mois . . . Ça irait? Lol en remangeant de « tout » . . . Pour pas que ça fausse )
        Iga donc, = maladie coeliaque (j’ai rdv avec un gastro pour une éventuelle biopsie . Même si les test iga sont négatif , je veux une biopsie, ça fait trop longtemps que ça traîne)
        Ige= pour allergie alimentaires autre que coeliaque donc? Du style, « allergie retardé »

        étant donné qu’avec les prick test , c’était négatif pour une allergie « immédiate »

        Encore merci pour votre patience !

        Répondre

        • Cécile Gleize

          ()

          De rien 😉
          Alors pour commencer la recherche d’IgA permet effectivement d’identifier si vous êtes coeliaque, donc si vous remangez bien du gluten ce sera parfait 🙂
          Si le test est négatif, vous pouvez aussi tester les IgG pour la maladie coeliaque, car certaines personnes ne fabriquent pas d’IgA (toute petite partie de la population comme on l’explique ici : https://because-gus.com/l-autotest-pour-diagnostiquer-la-maladie-coeliaque-chez-soi/)
          La biopsie permettra de confirmer ce diagnostic s’il est positif, mais aussi d’explorer d’autres pistes avec votre gastro.
          Les IgE, comme on l’explique dans l’article ci-dessus permettraient de montrer les intolérances alimentaires (pas la maladie coeliaque), ce que l’on pourrait mal digérer. Mais ces résultats sont à prendre avec des pincettes comme on l’explique. Cela peut être intéressant pour creuser des pistes, mais ce n’est pas une méthode validée par tous et assez coûteuses (entre 200 et 500€ et non remboursée).
          On ne parle pas ici d’allergie mais de sensibilité ou d’intolérance alimentaire. Les mécanismes ne sont pas encore bien connus, mais différents de ceux de l’allergie « classique » 😉
          On espère que c’est un peu plus clair pour vous !
          L’équipe de Because Gus

          Répondre

  5. Lina

    ()

    Merci beaucoup pour votre message.
    Je vois le gastro en mai . D’ici là, en mangeant de tout , j’espère que ça ne faussera pas.

    Savez-vous quel test faut-il faire pour une allergie (non intolérance) au blé/gluten?
    (Sans parlé des prick test)

    Je vais faire les iga transglutaminase etc. . . . (J’ai vu sur votre site les annalyses qu’il faut faire. Car aucun medecin généraliste veut m’écouter . . . Et je me sens seule.(evidement, il y a que ma mère qui m’écoute et soutien)
    Ainsi que les annalyses pour voir si il y a des carences ( y a t-il un non particulier pour cette annalyse? )
    J’avai vu vitamine , fer, calcium . . . ?

    Mais j’ai peur du résultat final . . .
    Si je suis coeliaque, peut-on en mourir ?

    Est-ce que cette maladie peut être causé dû à un choc émotionnelle ?

    Je vous encourage dans votre démarche , ce site , tout.

    Merci d’avance

    Répondre

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.