Médecins et maladie coeliaque se connaissent-ils ? /1

C’est un fait que l’on ne nie plus. En France, on estime que 80% des personnes cœliaques ne seraient pas diagnostiquées (source : Afdiag). A l’occasion de la journée de la maladie cœliaque qui aura lieu le 18 mai, l’Association Française des Intolérants au Gluten s’est associée à la société Thermo Fisher pour mener une campagne de sensibilisation auprès des médecins généralistes, car après tout, ce sont les premiers que l’on va consulter quand ça ne va pas. Un moyen de savoir si ces derniers connaissent suffisamment bien l’intolérance au gluten pour repérer et diagnostiquer la maladie chez leurs patients. Alors médecins et maladie coeliaque, où en est-on ?

Médecins et maladie coeliaque, où en est-on ?

Médecins et maladie cœliaque se connaissent-ils ? /4

Qui connait la définition de l’intolérance au gluten ? ©Aaron Burden

Pour savoir où en était la connaissance de la maladie cœliaque auprès des généralistes, l’Afdiag et Thermo Fisher les ont interrogés à l’aide d’un questionnaire. Résultat ? On constate que les médecins sont assez au fait de ce qu’est l’intolérance au gluten. A la question « Qu’est-ce que la maladie cœliaque ? », 98% donnent la bonne réponse : une intolérance au gluten d’origine auto-immune.

Même constat en ce qui concerne les symptômes, les généralistes les connaissent et répondent en majorité la fatigue chronique (85%) et le retard de croissance (81%). Seuls 22% considèrent que l’urticaire fait partie des signes d’intolérance, ce qui tombe très bien puisque ce dernier n’est pas un symptôme de la maladie cœliaque. Mention spéciale aux généralistes qui ne sont pas tombés dans le piège !

Pour ce qui est des complications liées à la maladie, là encore, les médecins connaissent la théorie sur le bout des doigts : ostéoporose, maladies cardio-vasculaires, diabète, etc., c’est tout bon ! Mais là où le bât blesse, c’est au niveau de la pratique…

Une maladie connue mais pas reconnue

Médecins et maladie cœliaque se connaissent-ils ? /3

80% des intolérants ne sont pas diagnostiqués ©Camila Damasio

Car comment se fait-il que les médecins connaissent aussi bien la maladie, et que si peu de personnes soient diagnostiquées ? Tout simplement parce que les médecins pensent rarement à la maladie cœliaque comme cause de tous ces symptômes. « L’intolérance au gluten est difficile à reconnaître car ses symptômes sont flous, il n’y a pas de critères évidents », explique le docteur Pierre Moreau, médecin généraliste à Boulogne-Billancourt. En effet, la maladie cœliaque est une maladie polymorphe, c’est-à-dire qu’elle peut prendre différentes formes selon les patients. Du coup, c’est un peu comme si vous deviez retrouver un caméléon dans une forêt tropicale. Mais (car il y a un mais…) depuis deux ou trois ans, les choses s’améliorent : « Nous y pensons plus souvent, parce que nous recevons de plus en plus d’informations à ce sujet, via la presse médicale », nuance le docteur Moreau. Tout n’est donc pas perdu…

Médecins et maladie coeliaque se connaissent-ils ? /2

Si peu de diagnostics ? Y a pas un lézard ? ©Conor Rees

En revanche, il reste du travail à faire du côté du diagnostic. Les médecins ne sont que 54% à savoir qu’il faut orienter le patient vers un test sanguin en cas de suspicion d’intolérance. 26% préfèrent les envoyer chez un gastro-entérologue pour une biopsie, tandis que 19% prescrivent directement un régime sans gluten, sans même passer par un test…

Crédits photo de couverture ©Darius Sankowski


A PROPOS DE L'AUTEUR

Marine Penot

<p>Journaliste omnivore !</p>